Histoire du vélo à Vénissieux

Publié le par Entente Cycliste Moulin à Vent Vénissieux

Informations prises sur le livre "Vénissieux du village à la cité industrielle" de Maurice Corbel

C'est en 1928 que naît la première section cycliste de Vénissieux.

Le tour de France n'est pas étranger aux vocations qui naissent chez tous les jeunes possesseurs d'un engin à deux roues en quête d'exploit.

Les courses de vogues de pays à pays permettent aux néophytes de se mêler aux pelotons bariolés.

La Fédération Sportive et Gymnique du Travail (F.S.G.T) organise le 1er septembre son "Grand Prix Vélocipédique" sur le parcours Lyon - Saint-Etienne et retour. Il est subventionné en 1935 par la municipalité qui précise <<que l'initiative est éminemment intéressante pour la jeunesse ouvrière et qu'il convient d'encourager>> cette compétition. 

Vénissieux formera des champions de bon renom tels que Marcel Antonin qui obtiendra une deuxième place du circuit du Mont-Blanc derrière le grimpeur Breton Benoît Faure, un des géants de la route; ou Soffiétti, vainqueur d'un Lyon - Marseille et d'un Lyon - Dijon et troisième d'un championnat de France professionnel sur route juste derrière les cracks nationaux de l'époque, les deux sprinters Speicher et Lapébie.

-----------------------------------------------------------------------------

Retour en 2013

Le cyclo-cross est la principale activité de cette fin d'année. Pour d'autres, la saison sur route se terminera par les gentlemans de Charlieu le 11 novembre et St Vulbas le samedi 16 novembre.

Rappel : Vendredi 15 novembre, Assemblée générale des clubs cyclistes FSGT du rhône.

Nos adhérents participeront à la "Foulée Vénissianne" en tant que signaleurs le dimanche 17 novembre.

 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel SALMON 25/11/2014 12:03

Où pouvons nous trouver votre ouvrage lors de sa parution ?
Merci.

Michel SALMON 25/11/2014 11:35

Je viens seulement de lire votre commentaire.
Merci de l'intérêt que vous portez à notre site.
Concernant Marcel ANTONIN, il ne s'agit pas du championnat de France, mais de sa seconde place au circuit du Mont-Blanc derrière Benoît FAURE. Quand à la 3ème place aux championnats de France sur
route 1937 c'est Joseph SOFFIETTI, qui devait courir à Vénissieux avant de passer professionnel (selon l'ouvrage de Maurice Corbel "Vénissieux du village à la cité industrielle"). Ce livre peut se
trouver d'occasion sur internet.
Cordialement

Gérard Fillon 27/10/2014 19:43

Le palmarès du championnat de France pro ne révèle pas le classement auquel vous faites référence concernant Marcel Antonin.
Je suis en train d'écrire un ouvrage sur le cyclisme en Rhône-Alpes et pouvez vous me préciser vos sources. Je suis preneur du portrait de cette personne en tou état de cause Merci et bravo pour
votre initiative Bonne réussite